- Mission -  - Ram Echo -  - Catéchèse -  - Pédagogie - - Puits du Livre -
 

MissionRameurs Sans Frontieres

Ram Echo

Catéchèse Catéchèse Voyager

Pédagogie Voyager Pédagogie Voyager

Librairie communautairePuits du Livre

 

Zone de Texte:

 

2587-A, rue Masson

Montréal, Qué. Ca.

H1Y 1V7

 (514)728-7124

informations@rameurs.qc.ca

 

MISSION HUMAINE ET SPIRITUELLE

 

L’Association des Rameurs Sans Frontières

Un organisme à but non lucratif,

fondé en 1995,

voué à la promotion  des jeunes et de la famille  

par  les arts et la communication.

 

La mère de Jésus est au gouvernail de la barque des Rameurs

Marie_barque

Photo de la murale faite par un jeune artiste démontrant Marie au gouvernail de notre barque.

Marie-barque2

évangélisation biblique voyager
avec Marie

Évangélisation catéchétique Voyager

Zone de Texte: Association des Rameurs Sans Frontières  Distribution québécoise de la catéchèse

Zone de Texte: Les Productions 3Échos, inc.  Réalisation multimédia de la catéchèse

Zone de Texte: Les Collaborateurs  Assurer le succès de l’évangélisation Voyager

 


 

MISSION

 de l’Association des Rameurs Sans Frontières.

 

Textes évangéliques fondateurs

Promouvoir

Une promotion par les arts et la communication

La  spiritualité de l’ARSF : la reconnaissance  

La foi du Rameur : une foi vivante qui déplace les montagnes 

La philosophie du voir, du reconnaître et de l’agir

La philosophie du travail

La BONNE VOLONTÉ  et l’autonomie

 


Avant- propos

 

À certains moments de notre vie nous sommes en présence d’impasses « aux solutions cachées ». Le défi de la recherche humaine et spirituelle demande de se lever et de marcher avec audace, foi et espérance.

 

En 1995, après avoir rencontré de jeunes adultes qui me parlent de leurs talents, tout en m’avouant qu’ils savent plus ou moins les utiliser, l’idée m’est venue de fonder une association qui pourrait les  épauler dans leur désir de ramer avec sagesse sur la mer de la vie. Pour ce, je me suis référé aux textes évangéliques ci-dessous qui nous présentent les principes fondamentaux dans lesquels s’enracine la mission humaine et spirituelle de l’Association des Rameurs Sans Frontières.

 

Marcel Viens, fms


Textes évangéliques fondateurs

 

« Quiconque donnera à boire, ne serait-ce qu’un verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, en vérité, je vous le déclare,

il ne perdra pas sa récompense. »

 (Matt. 10,42)

 

« Dès lors, si je vous ai lavé les pieds,  vous devez vous aussi vous laver les pieds les uns aux autres; car c’est un exemple que je vous ai donné; ce que j’ai fait pour vous, faites-le vous aussi. … Sachant cela, vous serez heureux si du moins vous le mettez en pratique »

(Jn 13, 14ss)

 

« Si vous dites à cette montagne : « Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer », cela se fera. Tout ce que vous demanderez dans la prière avec foi,

vous le recevrez. »

 (Matt  21,22-23).

 

«Ne savez-vous pas que le sanctuaire de Dieu c’est vous, et que le Souffle de Dieu habite en vous ?»

 (3 Cor 16) 

 


 PROMOUVOIR

 

Promouvoir, pour l’ARSF, c’est ÉVEILLER,  ENCOURAGER

et FAVORISER  le  développement humain et spirituel de la personne afin qu’elle ait une vie heureuse dans l’accomplissement de sa vocation.

 

LA MISSION d’éveil

L’ÉVEIL  aux ressources  de vie propres à chacun et chacune d’entre nous.

Elle est une mission de promotion qui se veut dans le respect total de la différence et des limites de la personne.


PROMOTION PAR LES ARTS ET LA COMMUNICATION

 

Les arts se définissent comme un ensemble de procédés permettant de réaliser un chef d’oeuvre. Quand il est question des arts, il est aussi question des talents. Quand il est question de communication, il faut y voir l’initiation humaine et spirituelle.

Les parents, ainsi que la communauté, sont donc responsables de la promotion culturelle de leurs enfants par l’éveil et le développement de  leurs talents. Ils sont également responsables de leur initiation culturelle.

Cette promotion de la personne par les arts et la communication, pour l’ARSF, s’inscrit dans les valeurs et l’esprit d’entraide de Jésus.

 


UNE SPIRITUALITÉ DE LA RECONNAISSANCE

Merci pour la vie qui m’habite.

Merci pour les bienfaits et merci pour les difficultés.

Promouvoir la personne par les arts et la communication

sans avoir un cœur de reconnaissance,

c’est planter un arbre dans le désert et

  marcher dans le chemin de la dépendance.

Sans la reconnaissance, pas de vraie communication et pas d’agir autonome.

Une vie heureuse se bâtit dans le lieu du reconnaître

et de la gratitude.

La reconnaissance est la valeur la plus marquante de l’Évangile. Elle fait de nous des être libres et responsables.

Vivre la spiritualité de la reconnaissance, c’est marcher les yeux ouverts et se rendre  

capable de reconnaître le vrai du mirage.

 


UNE FOI VIVANTE

 

Un Rameur peut-il ramer sans une foi vivante? La réponse est non.

Le mirage est  le principal ennemi de la vérité d’une foi vivante.

Il réduit à néant l’espérance du cœur en faussant la perception de l’individu, en lui proposant de fausses images de lui-même et  de la vie.

Le Rameur doit bâtir sa foi dans le lieu d’une attente active ;

c’est-à-dire, dans le lieu de l’espérance, du travail et de la patience. Il doit aussi accueillir ses talents afin de pouvoir se réaliser et accepter de marcher dans le chemin de la simplicité.

La simplicité permet d’apprécier les plus petits bonheurs de l’existence et de déplacer les montagnes virtuelles logées dans l’âme.

« Si vous dites à cette montagne :

« Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer », cela se fera.

Tout ce que vous demanderez dans la prière avec foi,

 vous le recevrez. »

Matt  21,22-23


LA PHILOSOPHIE

 du voir, du reconnaître et de l’agir

 

Se voir et voir l’autre, se reconnaître et reconnaître l’autre, agir à l’intérieur de ses limites et ainsi, ramer dans le chemin du bonheur. Le voir pour mettre fin aux frontières du préjugé, le reconnaître pour accueillir la différence et l’agir pour marcher dans le chemin de l’amour et de l’espérance.

Je commence par me regarder marcher avant de regarder la démarche de l’autre.

Je regarde mon histoire avec objectivité et amour car il est essentiel d’accueillir mon propre chemin de vie, si je veux donner à l’autre un témoignage d’espérance. 

S’aimer les uns les autres, c’est se voir, se reconnaître

 et agir avec sagesse dans le respect de ses limites et de celles de l’autre.

 


LA PHILOSOPHIE DU TRAVAIL

 

«  Le paresseux convoite, mais sans âme; par contre le désir des gens énergiques

sera comblé. » (Prov. 13, 4)

 

Un  travail qui s’enracine dans les talents devient le lieu de l’amour et de la joie. L’ARSF  préconise, depuis sa fondation, l’autonomie  par le travail. L’entraide que je reçois me permet de travailler avec beaucoup plus d’ardeur pour atteindre le niveau d’habilité  qui permet d’avoir une vie heureuse.

La politique  de l’ARSF est celle d’un travail consciencieux

 marqué du signe de la qualité.

 

L’initiation au travail bien fait caractérise

la mission humaine de l’ARSF.

Je dois me surpasser  par un mieux- faire professionnel et communautaire d’après les talents et les limites de ma personne.


LA BONNE VOLONTÉ et l’AUTONOMIE

 

La marque caractéristique du Rameur : la  BONNE VOLONTÉ

Ce n’est pas la perfection mais bien la bonne volonté qui ouvre le chemin du succès et du bonheur autonome. Devenir autonome est devenir responsable de ses talents, de ses décisions, de sa vie, de sa foi, de sa communauté familiale et sociale.

 

La philosophie  de la société de consommation est la dépendance.

La philosophie de Jésus est celle de l’autonomie, de la liberté, de la responsabilité.

 

 

 

 

© ARSF 2007 tout droits réservés