- Mission -  - Ram Echo -  - Catéchèse -  - Pédagogie - - Puits du Livre -
 

MissionRameurs Sans Frontieres

Ram Echo

Catéchèse Catéchèse Voyager

Pédagogie Voyager Pédagogie Voyager

Librairie communautairePuits du Livre


 

PÉDAGOGIE VOYAGER

danni_eva

ÂME

et

CULTURE

 

CATÉCHÈSE BIBLIQUE FAMILIALE

 

Éveil aux valeurs humaines et spirituelles

de Jésus


Présentation de la Catéchèse Voyager

 

Éveil au voir, au reconnaître et à l’agir culturel

 

Culture – amour et joie

 

Mythologie – Éva et Dani

 

La pensée catéchétique de l’auteur

Mythologie du coeur d'enfant

 




Zone de Texte: PRÉSENTATION  Édition québécoise


 

NAISSANCE DU CONCEPT D’ÉVEIL

 

Depuis 1975, la question catéchétique n’a pas quitté mon esprit. La Bible s’est présentée comme le chemin dans lequel je devais marcher pour  trouver la solution à l’indifférence auquel je me confrontais dans mon enseignement religieux. Tous les jours, je touchais à la rupture entre l’Évangile et la culture. Le processus de la communication de la foi me paraissait insignifiant  par rapport à ce qui advenait dans les cultures nouvelles, surtout celle de la mondialisation.


Jésus n’est plus vivant dans sa Parole,  disais-je,

ou alors, je suis un somnambule spirituel.

Mon cœur d’enfant a crié : « Seigneur réveille-moi! »

Il m’a fallu marcher plus d’une vingtaine d’année avant de voir, de reconnaître et d’agir
pour répondre à la nécessité

d’une catéchèse culturelle d’éveil.

 


 

LES RACINES BIBLIQUES DE LA CATÉCHÈSE.

 

La fraîcheur de l’eau qui désaltère l’âme.

Une question de fraîcheur pédagogique.

« Quiconque donnera à boire, ne serait-ce qu’un verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, en vérité, je vous le déclare, il ne perdra pas sa récompense. »
(Matt. 10,42)


 

L’accueil de l’autre dans sa différence culturelle.

Une question de culture sociale et personnelle.

« Dès lors, si je vous ai lavé les pieds,  vous devez vous aussi vous laver les pieds les uns aux autres; car c’est un exemple que je vous ai donné; ce que j’ai fait pour vous, faites-le vous aussi. …
Sachant cela, vous serez heureux si du moins vous le mettez en pratique »

(Jn 13, 14ss)


 

Le concept culturel de s. Paul

« Libre à l’égard de tous, je me suis fait le serviteur de tous… ».

(1 Co 9, 19)


 

La prière doit venir de mon cœur d’enfant.

Une question de foi vivante et de simplicité.

« Si vous dites à cette montagne : « Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer », cela se fera. Tout ce que vous demanderez dans la prière avec foi, vous le recevrez. »
(Matt  21,22-23).


 

Une réalité de vie : l’âme et le corps.

Une question d’essence humaine et divine.

« Ne savez-vous pas que le sanctuaire de Dieu c’est vous,
et que le Souffle de Dieu habite en vous ?  »

 
(3 Cor 16)



Zone de Texte: La Catéchèse Biblique Voyager:  UN ÉVEIL DE L’ÂME aux valeurs de Jésus  par la SIMPLICITÉ CULTURELLE

 

LE SANS FRONTIÈRES de VOYAGER ET L’ÂME.

Son caractère de simplicité en fait une catéchèse d’éveil sans frontières d’âge, de religion ou de culture.

Elle s’inscrit dans le concept d’éveil de la créativité de l’âme.

Le langage de Dieu est compréhensible par les personnes de toutes les cultures sociales et personnelles.
(La venue du Saint-Esprit, Actes 2, 13)
.

 

Une catéchèse d’éveil de la créativité de l’âme.

 Qu’est-ce que l’âme? Thomas Moore (Le soin de l’âme. p.5) donne une définition pertinente de l’âme.

« L’âme n’est pas une chose; c’est une qualité ou une dimension de l’expérience de la vie et du moi. Elle s’adresse à la profondeur, à la valeur, à l’interrelation, au cœur et à l’essence individuelle. »


 

LE SANS FRONTIÈRES CULTUREL

L’âme a des valeurs de vie qui sont communes aux personnes de toutes les cultures et de toutes les religions. En éveillant l’âme aux valeurs de Jésus nous venons d’abolir les barrières culturelles et religieuses, nous venons de faire un pas pour ouvrir le chemin de la dignité humaine universelle, du respect de la différence et des relations interreligieuses.

 

Un professeur universitaire musulman nous a éveillé à ce concept d’éveil évangélique de l’âme. Son évaluation de la catéchèse Voyager fut surprenante : «Nous n’avons qu’à y mettre des références venant du Coran et la catéchèse peut être utilisée par le peuple musulman».

La Catéchèse d’évangélisation Voyager se situe véritablement dans le concept du SANS FRONTIÈRES culturel et spirituel.


 

PROMOTION DE LA DIGNITÉ HUMAINE.

 Promouvoir c’est ÉVEILLER le potentiel de vie de l’âme; c’est ENCOURAGER et FAVORISER  le  développement humain et spirituel de la personne afin que celle-ci ait une vie heureuse dans l’accomplissement de sa vocation HUMAINE ET SPIRITUELLE.

 

La MISSION de l’ARSF et de la catéchèse Voyagerest celle de l’ÉVEIL  aux ressources  de vie propres à chacun et chacune d’entre nous.

Elle est une mission de promotion qui se veut dans le respect totale de la différence et des limites de la personne.


 

 

UNE CATÉCHÈSE DE L’IMPULSION BIBLIQUE

 La personne doit recevoir une impulsion pour réaliser ce qui lui appartient et pour bâtir avec dignité son bonheur. Y a-t-il une impulsion plus forte que celle de la Bible pour éveiller les valeurs de vie
qui sont dans l’âme?

Le rôle de la catéchèse Voyager est de déverrouiller la porte de l’âme, permettant ainsi à la communication catéchétique de prendre toute sa valeur par l’enseignement, l’information, les conseils, l’initiation, etc.

 

L’objectif évangélique de la Catéchèse Biblique Voyager n’est autre que l’Éveil aux valeurs humaines
et spirituelles de Jésus par l’opération du Saint Esprit.

« Tout à coup survint du ciel un bruit comme celui d’un violent coup de vent : la maison où ils se tenaient en fut toute remplie; alors leur apparurent comme des langues de feu qui se partageaient et il s’en posa sur chacun d’eux. »

(Actes 2,2-3)





Zone de Texte: ÉVEIL  au voir, au reconnaître et à l’agir culturel

 

Un phénomène attribué à notre culture de consommation : je me regarde sans me voir et je regarde l’autre sans le voir

En tout premier lieu, je dois me regarder et me reconnaître. D’après ce que je vois et reconnais, je décide d’agir afin de réussir, tout en respectant mes limites humaines et spirituelles, les limites de mon âme et de ma culture.

La pédagogie de la catéchèse Voyager en est une d’éveil de l’âme au Voir et au Reconnaître. En tout premier lieu,
je regarde mon âme pour  reconnaître son contenu créatif.

 


 LA DECOUVERTE ET LE DESIR PAR LE VOYAGE

 

Un voyage imaginaire dans le passé pour s’éveiller au présent et, ainsi, marcher dans le chemin de  l’avenir. En quelques secondes, je puis  visiter l’inconnu aux confins de la terre et bâtir un imaginaire qui me donnera à réfléchir sur les principes qui ont façonné la vie humaine. Ainsi, je réveille le mythe sacré qui  unit les personnes de notre histoire humaine et spirituelle.

 

« Voyager » demande d’avoir un cœur d’enfant, lequel est capable d’utiliser une imagerie qui donne à réfléchir. L’imagerie d’Élodie nous fait réfléchir sur son désir de vivre la catéchèse qu’elle veut pour son âme, celle du PARADIS. 

Dani et Éva, nos deux jeunes personnages de la catéchèse Voyager, nous invitent à voyager avec eux  dans le temps et l’histoire, afin de nous retrouver au cœur des événements qui ont façonné la vie des humains et ainsi découvrir l’Amour créateur. 

Jésus nous invite à boire à sa source d’eau vive. La mythologie nous fait voir et toucher cette eau invisible. Le désir nous permettra d’agir afin de boire de cette eau.

« Que celui qui a soif vienne,

Que celui qui le veut reçoive de l’eau vive, gratuitement. »

(Ap 22,17)

 


L’ATTENTE ACTIVE

 

Le grand défi de la personne  est celui d’une attente active, celle d’une foi et d’une espérance vivante. L’attente permet de découvrir les racines de pauvreté et d’audace dans lesquelles se retrouve ma mission personnelle, familiale  et communautaire.

L’attente nous permet de  rencontrer la richesse de notre pauvreté et, ainsi, nous fait  vivre un présent désencombré du passé et de l’avenir.

L’attente est le lieu de la foi qui déplace les montagnes virtuelles et, ainsi,  permet aux énergies de l’âme de s’éveiller.

L’attente est le lieu de l’amour authentique, celle de la petitesse, celle de l’enfant, celle de Dieu. Nous attendons la venue « des miracles ». Pourtant, ils sont en nous. Le « gros lot » est en nous.

 


L’ACCOMPAGNEMENT VOYAGER

 

La pédagogie de la catéchèse Voyager n’est pas celle  de l’enseignement. En faire, au départ, un lieu d’enseignement avec ses structures  serait une grande erreur pédagogique. L’objectif  est d’éveiller les désirs de l’âme.

Au cœur de l’éveil, il y a le récit qui nous vient de la tradition biblique avec ses mystères et sa mythologie. J’accompagne, je ne dicte pas, je prépare le terrain qui va permettre à la semence de  Dieu de s’éveiller.

Le désir du récit biblique viendra au bon moment.

Je dois attendre ce moment important.

Il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances bibliques ou pastorales avancées.  La connaissance des récits bibliques soulignés dans la catéchèse Voyager est de mise. Le récit biblique n’est pas l’interprétation culturelle.

Je ne suis pas le maître de l’éveil. Je suis le serviteur qui prépare le terrain pour l’éveil et la croissance de la semence

«Un homme sortit pour faire les semailles. Il allait, semant. …Enfin, d’autres graines tombèrent dans une terre riche et généreuse. Et l’on vit une graine en donner cent, et là soixante, et ici trente.  Que celui qui a des oreilles entende.»

Matt 13, 4ss

Que celui qui a des yeux voit.

 


L’AME DE DIEU ET L'AME HUMAINE.

 

Je suis présent, je n’interprète pas la symbolique biblique. La façon utilisée par Dieu pour rejoindre chaque personne traverse les frontières de la culture. Son langage est celui de l’âme.

Dieu a le don des langues, celui d’un amour sans frontières culturelles;  celui d’un enfant.

 

 


 UN VOYAGE FAMILIAL ou COMMUNAUTAIRE

La préparation, l’élaboration de ce voyage se fait dans la simplicité, autrement la personne que j’accompagne ne touchera pas à la fraîcheur du verre d’eau évangélique que je veux lui donner (Matt. 10,42).

La fraîcheur qui se dégage de Voyager vient du fait que tout y est simple et respectueux de l’âme de la personne.

Le voyage est familial, c’est une aventure enracinée dans la simplicité de la culture familiale.

Le lieu de la rencontre initiale est l’ordinateur. Les responsables  accompagnent les enfants, se mettent à leur écoute.

Aux parents et à la communauté d’ouvrir la porte de la simplicité et de laisser leur cœur devenir comme celui des enfants.

Jésus nous le dit clairement : pour pénétrer dans mon paradis catéchétique et boire à ma fontaine d’eau fraîche, je dois avoir un cœur d’enfant.

Saint Paul nous dirait : 

 Je me fais ordinateur pour faire connaître et aimer Jésus.

Le plus simple est le plus humain

et le plus humain est le plus spirituel.

 




Zone de Texte: CULTURE   Amour et Joie

 

 

CULTURE FAMILIALE ET COMMUNAUTAIRE

 

«La culture est un  tout  formé d’un ensemble d’entités différentes ayant une interaction communicative. » (Louis Francoeur, CULTURE INVENTÉE, INSTITUT QUÉBÉCOIS SUR LA CULTURE.)

 

Reprenons la définition de Louis Francoeur d’une façon plus  spécifique pour la famille, la communauté chrétienne et la catéchèse.

La culture familiale est un tout formé de membres différents ayant des relations interactives  de communication.

La culture communautaire chrétienne  est un tout formé de différentes communautés ayant des relations interactives  de communication humaines et spirituelles.

 

La culture catéchétique est un tout formé de différentes entités  pédagogiques ayant un rapport d’unité de dépendance avec la Parole.

 

Situons la catéchèse Voyager dans le lieu d’une entité pédagogique d’ÉVEIL  dont l’objectif est d’ouvrir le chemin de la communication humaine et spirituelle par a simplicité et le respect des cultures familiales et communautaires.

 

Pouvons-nous dire que c’est l’entité catéchétique manquante dans le tout culturel catéchétique?

 

 

 


 

L’INCULTURATION

 

Afin de situer Voyager dans le processus d’inculturation, je me réfère à la recherche catéchétique d’André Fossion (LA CATÉCHÈSE DANS LE CHAMP DE LA COMMUNICATION, ses enjeux pour l’inculturation de la foi. Les Éditions du Cerf.)

 

L’essentiel, de nous dire André Fossion, est d’ouvrir l’accès au processus d’inculturation. Le problème de fond est-il celui de l’inculturation, non seulement du langage, mais aussi du processus de  la proposition et de l’apprentissage. (p.321).  Il se pose la question du comment concevoir aujourd’hui la communication et l’apprentissage de la foi du dedans du monde pluraliste et sécularisé.

 

 

 

Thomas Moore (LE SOIN DE L’ÂME, p. 58 - Édition Flammarion) nous donne la formule de la réussite de l’inculturation.

«La petitesse et l’insuffisance de l’enfant sont les « SÉSAME, OUVRE-TOI » du futur et des possibilité qui se manifestent.»

Pour lui, il faut reconnaître l’enfant qui est en nous, si nous le rejetons, nous nous rejetons nous-même, et nous ne portons pas égard à notre âme. Pour rejoindre le corps, lieu de la culture, il faut éveiller les valeurs chrétiennes qui sont en hibernation dans notre âme.

 

Un éveil qui nous ouvrira le chemin de l’inculturation.

 

 

 


 

AMOUR VOYAGER

 

Comment la Catéchèse Voyager peut-elle éveiller les valeurs créatrices de vie qui sont dans l’âme? Paul nous en donne la formule :

« Je me suis fais tout à tous et toutes. » (1 Co 9,22)

« …s’il me manque l’amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante. » (1 Co 13,1)

 

Notre enseignement catéchétique est-il comme une cymbale retentissante? Mon expérience de catéchète me fait répondre négativement. La note de départ est manquante; celle de l’éveil.

 

 Le premier acte d’amour que je dois faire est celui de regarder mes pieds avant de regarder les pieds de l’autre. Regarder mes pieds, c’est reconnaître le chemin de vie dans lequel j’ai marché et je marche  en y étant reconnaissant. 

Ce qui importe, ce n’est pas ce que j’ai été, mais ce que je suis aujourd’hui.

La reconnaissance de la personne que je suis aujourd’hui fait de moi un catéchète éveillé.

 

 

 



CATECHETE DE L'AMOUR ET DE LA JOIE.

Nous ne sommes pas en présence d’une pédagogie d’enseignement. Alors, il n’est pas question d’animation structurée. L’amour et la joie font de moi le catéchète d’éveil.

Il ne faut pas compliquer la simplicité. Laissons la simplicité et la joie s’exprimer dans leur langage mythologique personnel,  familial et communautaire.  

  L’icône catéchétique d’Élodie vient d’un cœur d’enfant,

du cœur de Dieu. 

Sans le savoir, Élodie nous a clairement exprimé ce qu’est la rencontre catéchétique : un moment d’amour et de joie dans le paradis de l’âme, de la famille et de la  communauté.

 

 

 La catéchèse Voyager

fait appel à mon cœur d’enfant.

L’icône de mon cœur d’enfant.

Les seules choses nécessaires : du papier et des crayons à colorer. Après chaque rencontre Voyager, il est important de dessiner  l’« icône » de son cœur d’enfant. Le premier résultat sera-t-il celui du choc culturel? L’inculturation commence chez soi, non chez l’autre.

 

 

Par exemple : Le Déluge éveille des pensées qui me servent pour créer « l’icône de mon cœur ».  Peu importe le nombre de fois que je regarderai le Déluge, il y aura une différence entre l’icône de la dernière fois et celles des fois précédentes.

Il n’est pas question de copier, mais de créer en partant de mon cœur d’enfant.

L’icône d’Élodie nous parle d’amour et de joie dans le champ de la culture.

 

 


 

L’INTERACTION CULTURELLE INFORMATIQUE

 

La catéchèse Voyager fait appel à l’informatique. L’enfant de 5 ans connaît l’ordinateur. L’informatique est un outil culturel interactif  qui peut servir pour s’exprimer et communiquer.  

Utilisons l’informatique comme moyen de communication avec nos enfants. L’enfant peut y réaliser l’icône de son cœur  en utilisant l’ordinateur. Vivons l’inculturation informatique avec nos enfants.

 

 


 

LE LANGUAGE MYTHOLOGIQUE DE L'AME

 

Le langage mythologique culturel d’Harry Potter est compris par des millions de jeunes, peu importe la nationalité. C’est le combat entre le bien et le  mal , entre le courage et la lâcheté.

Harry Potter nous dit que nos choix font de nous ce que nous sommes, que ce qui compte  n’est pas la naissance, mais ce que l’on devient. Il nous dit d’agir, de combattre le mal avec courage  avant même d’être assuré de l’efficacité de ses actes, de son amour.

 

Se laver les pieds les uns les autres au dire de Jésus est un gage de bonheur. Cependant, pour accomplir ce geste de reconnaissance qui procure le bonheur, il demande d’avoir une âme qui accueille la différence. La mythologie du lavement des pieds est source de bonheur. (Jean 13,17)

Un catéchète est simplement un serviteur culturel.

Le chemin qui conduit à l’âme est celui

du « Lavement des pieds », de l’accueil culturel de l’autre.

 

 

 


 

 

Zone de Texte: MYTHOLOGIE  Éva et Dani

 

LA MYTHOLOGIE DU VOYAGE

 

Le voyage catéchétique FAMILIAL ou COMMUNAUTAIRE se prépare  dans la simplicité; autrement, la personne accompagnée ne touchera pas au mystère de  la fraîcheur de l’eau désaltérante de Dieu qui devient source d’eau vive.

  

La fraîcheur qui se dégage de la Catéchèse Voyager vient du fait que tout y est simple et respectueux de la liberté de l’âme.  Sa symbolique nous fait pénétrer dans les mystères de l’âme à l’exemple d’Éva et Dani qui sont présents aux événements de la vie de Dieu parmi nous.  

 

Le voyage est mythologique, c’est une aventure enracinée dans la simplicité familiale et communautaire. Nous entrons dans l’interaction spirituelle via le chemin de la mythologie, laquelle donne corps à l’invisible. Les âmes d’Éva et de Dani sont  présentes, elles s’éveillent aux souvenirs de notre tradition chrétienne, à notre mythologie chrétienne en vertu de laquelle Dieu nous parle de la réalité de sa vie d’amour pour nous.

Le mythe, par l’imagerie d’Éva et de Dani aux événements bibliques du passé nous permet d’exprimer les sentiments que nous éprouvons dans notre âme.

 

« L’icône » d’Élodie exprime les sentiments catéchétiques de son âme. 

Les questions des enfants sont pertinentes, elles viennent de l’âme. Leur langage est mythologique. Leur mythologie donne corps à l’invisible qui se vit dans leur âme. Le mythe de l’enfant avec son imagerie fantastique  devient un guide indispensable pour se comprendre soi-même, pour vivre l’unité familiale et communautaire.

 

La Catéchèse Voyager veut redonner sens au mythe afin que les sentiments de l’âme soient exprimés.

La Catéchèse Voyager, dans son concept d’éveil, donne corps à l’invisible de l’âme qui est de l’ordre de la réalité. L’icône d’Élodie donne corps à l’invisible catéchétique qu’il a dans son âme. Harry Potter donne corps au combat invisible de notre aujourd’hui entre le bien et le mal qui  se déroule dans l’âme.

 

 


 

LE RÉCIT ET LA MYTHOLOGIE 

 

La présence d’Éva et de Dani aux événements bibliques redonne sens au mythe, lequel fait réfléchir aux valeurs humaines et spirituelles de Jésus et démontre sa nécessité pour avoir une vie heureuse marquée du sceau de la justice.

 

Le récit donne l’occasion d’exprimer les sentiments que nous avons au présent en ayant recours au passé.
Je ne deviens pas Éva et Dani, je suis Éva et Dani. Je ne deviens pas Harry Potter, je suis Harry Potter.

 

 

Il ne faut pas oublier que nos souvenirs familiaux constituent une partie importante de la mythologie en vertu de laquelle nous vivons. S’éveiller à la vérité de la mythologie des récits bibliques est un essentiel pour répondre aux besoins  actuels de l’âme.

 

Le mythe de la capsule « Le Déluge »

nous révèle l’actuelle violence de l’homme,

son péché culturel : la pollution.

 

 

 


 

 

EVEIL DES REALITES DE L'AME

 

La mythologie est une série d’histoires. Les capsules Voyager sont des mythes qui nous permettent de s’éveiller à notre présent.

Je deviens acteur de mon présent en rendant visible l’invisible qui se retrouve dans l’âme. Nous sommes dans l’ordre de la réalité de la vie.

Harry Potter a rendu visible le grand combat

 entre le bien et le mal.

 

L’Icône catéchétique d’Élodie, ou le mythe catéchétique d’Élodie, a rendu visible l’inconnu de son désir de paix et d’amour familial,  de grandir en âge et sagesse dans la réalité de son PARADIS.

Le mythe catéchétique éveille et actualise l’invisible de l’âme.

La mythologie du voyage génère le mythe qui permet d’exprimer les sentiments au présent.

Voyager dans le temps à la découverte de ses origines est un désir de l’âme en quête de vie.

Y a-t-il mystère plus grand que le mystère de la vie et de la mort, que le mystère de Dieu. Le mythe nous fait actualiser le mystère de Dieu qui est en nous.

Le seul chemin pour entrer dans l’âme

est celui de la simplicité qui nous fera traverser la coquille culturelle dans laquelle nous vivons.

 

 


 

ÉVA ET DANI

 

Éva et Dani sont des acteurs fictifs dans les capsules Voyager; mais réels, avec une mission bien précise, celle de vivre la réalité de leur âme au cœur de leur culture. Ils se fondent dans la culture de Jésus sans être de sa culture.

Éva et Dani  nous invitent à nous joindre à eux afin de rendre visible le Dieu qui habite l’âme de chacun et chacune d’entre nous. Ils actualisent le récit biblique en le faisant mythe culturel et, ainsi, lui donnent sa place dans le tout culturel catéchétique.

 

 

 «L’ICÔNE» CATÉCHÉTIQUE D’ÉLODIE

 

La peinture d’Élodie est une représentation spirituelle de la catéchèse au quotidien : un éveil au paradis qui m’habite et m’entoure. La mythologie «icônienne» a son propre langage spirituel bien défini que nous retrouvons dans la peinture d’Élodie. Comme la mythologie, «l’icône d’Élodie» donne corps aux mystères ou à l’invisible de son âme.

 

La peinture d’Élodie nous fait réfléchir sur le concept d’éveil catéchétique ou d’évangélisation.
Nous sommes en présence d’un mythe catéchétique qui devient un guide pour  comprendre l’échec ou la réussite de notre évangélisation.

 

Harry Potter

« Comme le nôtre, l’univers d’Harry Potter est complexe et recèle des mystères impénétrables. Si nous ne maîtrisons pas le monde qui nous entoure, en dernier recours, la seule voix vraiment décisive est la nôtre. »

(Harry Potter et la philosopĥie, p.295. Édition Michel Lafon.)

Pour Harry Potter, avoir une attitude positive est capital, mais se lancer dans l’action compte plus que tout. ( Idem, p. 31)

 

 


 

 

Zone de Texte: PENSÉE CATÉCHÉTIQUE   Auteur


La question revient souvent, à savoir, si la Catéchèse Voyager sort de mon imagination catéchétique ou de mon expérience. L’imagination a joué un grand rôle pour l’interprétation culturelle des capsules. Je puis dire que mon expérience d’enseignement et de pastorale parascolaire auprès des jeunes m’a ouvert le chemin de la recherche catéchétique pour y trouver une solution pédagogique.

La récompense de mes années, une dizaine, passées en terre africaine, fut celle de la Parole. Mon « cœur d’enfant » fut éveillé à celui de Jésus. Ce n’est pas moi qui suis allé vers la Parole, c’est elle qui est venue vers moi. Depuis 1975, mon agir pédagogique n’a cessé d’être enraciné dans la  philosophie humaine et spirituelle de Jésus. 


Mes études universitaires bibliques et théologiques n’ont fait que confirmer le besoin d’une pédagogie d’éveil du contenu créateur de l’âme avant d’aller vers la pédagogie culturelle de l’enseignement.

 

Le matériel catéchétique d’enseignement que nous avons présentement a une présentation culturelle très adaptée. Pourtant, son influence est limitée. Pourquoi?

 

La quête spirituelle de la communauté est évidente et notre catéchèse semble ne pas répondre à ce signe des temps. C’est bien simple, pour entrer dans une demeure, il faut déverrouiller la porte.

 

 

En premier lieu, l’objectif très concret de la Catéchèse Biblique Voyager

 est d’éveiller le désir de déverrouiller

 la porte de mon âme pour y pénétrer  afin de  voir et reconnaître son contenu créateur.






SAGESSE ET CULTURE

 

Écoutons LA SAGESSE de notre CŒUR d’ENFANT et nous aurons une réponse pédagogique culturelle pour l’utilisation de la Catéchèse Biblique Voyager.

 

Les passages évangéliques de Luc (2, 40-52) à propos de Jésus et ses parents soulignent la rencontre de l’âme et de la culture.

 «Jésus progressait en sagesse (âme et ses mystères) et en taille (d’après sa culture), et en faveur après de Dieu (âme et culture) et après des hommes (âme et culture). » (v. 52).

Les solutions pédagogiques  à nos interrogations catéchétiques se retrouvent  dans la Parole.

 Il faut la simplicité d’un cœur d’enfant pour les voir.

 

Il me fera plaisir de répondre à vos questions

informations@rameurs.qc.ca

Marcel Viens, fms

(514) 721- 4428

 

 

 

CONCLUSION

 

« C’est l’ensemble de la communauté chrétienne qui est catéchisante; elle s’édifie par l’entraide mutuelle.»

(André Fossion -La catéchèse dans le champ de la communication p.329).

 

La Catéchèse Biblique Voyager

nous met en présence du défi de la confiance spirituelle envers l’autre, peu importe notre différence religieuse et culturelle.

 

La Catéchèse Biblique Voyager

est celle de l’éveil au Dieu des talents et de la communication qui habitent l’âme de chacun et chacune d’entre nous.

 

La Catéchèse Biblique Voyager

nous invite à vivre l’entraide avec la simplicité de notre cœur d’enfant.

 

La Catéchèse Biblique Voyager

souligne un fait évident, celui du paradis qui est en nous.

Jésus est bien vivant, il continue de nous dire qu’avec lui, il y a son Père.

« L’icône » d’Élodie souligne la présence du Dieu trinitaire dans notre âme.

 

« Qui accueille en mon nom un enfant comme celui-là, m’accueille moi-même. »

(Matt 18,5)




Zone de Texte: MYTHOLOGIE   du cœur d’enfant

Le jeune Jésus et ma vie
46 ans

46 ans (M)


Jonas et ma mission
65 ans
65 ans (M)



La Bible et mon espérance
29 ans
29 ans (F)

 
© ARSF 2007 tout droits réservés